Image
Haut
Navigation

The Good Manager


PARTENAIRES

Le projet est coordonné par Paris & CO (France) et regroupe 5 partenaires supplémentaires :
Domspain (Espagne)
Istituto di Sordi di Torino (Italie)
Les Apprimeurs (France)
Logopsycom (Belgique)
Nikanor (Bulgarie)


ERASMUS+

Le projet The Good Manager a été cofinancé avec le soutien du programme ERASMUS+ de la Commission européenne. Son contenu et son matériel sont sous la seule responsabilité de ses auteurs. La Commission ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui peut être faite des informations qui y sont contenues.

Le projet The Good Manager est mené par un partenariat européen de six partenaires de France, d’Espagne, de Bulgarie, d’Italie, et de Belgique.
La numérisation de la société et la question de l’impact environnemental, social et économique du numérique sont des enjeux transnationaux. Au-delà de la mention « N’imprimez ce courriel que si nécessaire », il est urgent de former les professionnels en charge de projets numériques à ces enjeux, pour leur permettre de développer des stratégies numériques qui intègrent pleinement les enjeux de la responsabilité sociale et environnementale et ainsi leur permettre de mettre en œuvre de nouvelles pratiques professionnelles.
Nous souhaitons mettre en commun nos expériences et nos compétences pour faire de The Good Manager à la fois une expérience européenne et un échange de bonnes pratiques, sur les questions d’innovation et de d’éco-conception numérique, d’accessibilité numérique et de gestion de projet consciente et inclusive.
Notre objectif est d’encourager les professionnels du numérique à penser à combiner l’éco-conception ET l’accessibilité des contenus, car un internet plus durable doit aussi être un internet plus accessible.


LES OBJECTIFS

Les entrepreneurs d’aujourd’hui doivent prendre la pleine mesure des défis ouverts par la nécessaire lutte contre le changement climatique. ouverts par la nécessaire lutte contre le changement climatique afin d’innover différemment. La responsabilité sociale et environnementale doit aller de pair avec la question de l’e-accessibilité. Au-delà de l’obligation légale de développer des contenus numériques selon des règles et des normes d’accessibilité, il apparaît que le « niveau d’accessibilité » est un facteur déterminant de la réussite de l’entreprise. De même la conception « low-tech » des sites web améliore considérablement l’accessibilité des contenus. Les sites moins lourds sont plus accessibles pour les utilisateurs disposant d’une connexion internet de faible qualité, et des effets visuels limités facilitent la lecture et la navigation des utilisateurs ayant des besoins spécifiques.

Nous produirons une plateforme éco-conçue et accessible regroupant l’ensemble des ressources du projet dans les 5 langues du partenariat (français, anglais,
bulgare, espagnol et italien). Cela comprend :

  • la documentation de la plateforme (sous forme de tutorat et de retour des partenaires dans sa conception), traduite dans les 5 langues du partenariat ;
  • une base de données de projets et de professionnels travaillant pour des solutions numériques innovantes, inclusives et low-tech (outils, gestion, réalisations), européennes et collaboratives, sous forme de carte interactive et développée en wiki. ;
  • un guide de mise en œuvre adressé aux professionnels de la formation continue ;
  • 3 modules de formation en micro-learning sur l’éco-conception, l’accessibilité et la gestion de projet durable et inclusive (environ 20 heures de formation).

LES CIBLES

La numérisation de la société a un impact sur tous les secteurs professionnels.
Le passage à un Internet et à une gestion de projet numérique raisonnée et inclusive ne peut se faire sans une formation active de tous ses acteurs : chefs de projet, créatifs, communicants, entrepreneurs, éditeurs de contenu et diffuseurs… mise en place par ceux qui les accompagnent : formateurs de la formation professionnelle, incubateurs, acteurs publics…